L’Alliance parlementaire se dote d’un plan stratégique

Le président actif de l’Alliance parlementaire congolaise pour la sécurité alimentaire  et nutritionnelle (APCSAN), Isidore Mvouba a souligné le 12 décembre à Brazzaville que cette association se consolidait davantage avec la mise sur pied d’un règlement intérieur et d’un plan stratégique équitable.

« Ces documents permettront à l’Alliance parlementaire congolaise pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (APCSAN) de s’acheminer vers l’atteinte de ses objectifs, notamment la faim zéro d’ici à l’an 2030 », a fait savoir Isidore Mvouba à la clôture de l’atelier axé sur la validation de l’axe stratégique et du règlement intérieur.

Il a affirmé que les documents adoptés permettront à cette alliance de se fixer les objectifs claires en symbiose avec le gouvernement, pour améliorer sa visibilité dans le pays et afficher des bonnes et stratégiques intentions, afin d’être performant dans cette lutte pour la vie.

Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture de l’élevage et de la dépêche, Henri Djombo s’est, pour sa part, félicité de «l’implication des parlementaires dans le processus alimentaire qui constitue pour nous un instrument important pour la mise en œuvre du plan national de développement agricole 2018-2022».

Le secteur agricole et de la pêche doivent être des leviers de la diversification et de la croissance économique à moyen terme pour réduire les importations du pays en denrée alimentaire qui sont à 714 milliards de francs CFA.

La représentante de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Suze Percy Filippini a notifié que les parlementaires congolais se sont engagés, avec l’appui de la FAO et d’autres partenaires techniques et financiers comme le PAM et l’UNICEF, dans la lutte contre la faim et la malnutrition au Congo.

Pour réaliser ses missions l’APCSAN doit s’appuyer sur le plan d’actions prioritaires articulé autour des quatre axes stratégiques, parmi lesquels, l’appui à la promotion des politiques et programmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’établissement d’un cadre législatif approprié en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Quitter la version mobile