Close

Le Congo s’emploie à matérialiser l’économie numérique

Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo a indiqué le 11 mars à Brazzaville, en marge de la première réunion du comité technique interministériel de suivi du projet hub digital, que le gouvernement s’apprêtait à prélever la redevance sur les transactions électroniques effectuées au Congo.

« La mise en œuvre du hub digital requiert trois actions : le déploiement des services techniques pour installer sur fonds propres la technologie numérique, la réalisation d’un répertoire des transferts de fonds par l’Agence de régulation des fonds (ARTF) et la perception des redevances par l’Etat », a expliqué Léon Juste Ibombo.

Il sera question pour le gouvernement d’avoir une traçabilité et une maîtrise des opérations des transactions électroniques effectuées en République du Congo sur les transferts de fonds et les paiements électroniques.

Cette transparence à travers le hub permettra à l’ARTF d’automatiser et concrétiser toutes les redevances dues à l’Etat, dans le cadre de l’économie numérique, devenue aujourd’hui incontournable pour la diversification de l’économie congolaise.

Inscrite dans la loi de finances 2019, la redevance sur les transactions électroniques permettra au gouvernement de renflouer les caisses de l’Etat. En effet, fixé par la commission des transactions en monnaie électronique à un taux de 1%, les prévisions des revenus sur la période de trois (3) ans se chiffrent à plus de 33 milliards de Francs CFA, soit 11 milliards de francs CFA chaque année au budget de l’Etat.