Le port de Pointe-Noire a tenu son conseil d’administration

Le président du conseil d’administration du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), Jean Louis Osso a invité le 31 mai, la direction générale à poursuivre les actions entreprises pour la maîtrise et la réduction des charges d’exploitation pour continuer à garantir son attraction par rapport aux ports de la sous région.

Quatre points ont été abordés à l’ordre du jour dont les approbations et évaluations ; la situation générale au 31 décembre 2018 ; les questions financières et divers.

Sur l’affaire relative aux approbations et évaluations, présentée par le directeur général du PAPN, Séraphin Bhalat, le conseil a suivi avec intérêt la présentation de l’organigramme réaménagé du PAPN, rendu nécessaire par le besoin d’adapter son organisation à l’évolution de son environnement structurel et aux exigences de son système de management de la qualité (SMQ) et s’est félicité de la réactivité de la direction générale, pour avoir su anticiper ces améliorations visant à donner au Port l’ossature administrative dont elle a besoin afin de faire face à ses nouveaux défis. Cet organigramme réaménagé a été ainsi approuvé sous réserves de l’établissement des fiches de l’ensemble des postes du PAPN.

Abordant la question relative à la demande formulée par Congo Terminal pour la prolongation de la durée de la concession du terminal à conteneur, le conseil a autorisé la direction générale du port à poursuivre les négociations avec ce concessionnaire non seulement sur la durée mais aussi sur les aspects liés au non-respect des engagements de chacune des parties. L’aboutissement de ces négociations devra faire l’objet d’un avenant à la convention actuelle de concession et soumis aux administrateurs pour approbation.

Pour ce qui est de l’affaire relative à la situation générale au 31 décembre 2018, le conseil a révélé un niveau relativement satisfaisant des infrastructures et équipements portuaires consécutif à la poursuite de la politique stratégique menée par la direction générale qui s’est illustrée récemment par : la signature de la convention de prêt entre le PAPN et l’AFD pour le financement des travaux de la phase d’urgence du plan directeur de développement du PAPN ; la commande d’un remorqueur ASD 2810 de 5000 CV de marque Damen et la reprise de l’activité d’avitaillement en eau des navires au PAPN.

S’agissant des questions financières, le conseil d’administration a examiné et validé les états financiers, exercice clos le 31 décembre 2018 du port.

Dans son mot de clôture, le président du conseil d’administration du Port autonome de Pointe-Noire, Jean Louis Osso a signifié que le choix de l’Etat de soumettre le PAPN au droit comptable de l’OHADA traduit en réalité sa volonté de le doter la souplesse de gestion indispensable au monde des affaires mais aussi à la rigueur qui s’y rattache.

Il a profité de la même occasion de rappeler l’invite du chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso « Allons plus loin ensemble ». C’est un contrat de performance auquel le président de la république invite l’ensemble des entreprises du portefeuille public dans lequel le PAPN occupe une place de choix.

Quitter la version mobile