Le troisième conclave des inspecteurs du travail axé sur l’efficacité du service public

Le directeur de cabinet du ministre d’état, ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Paul Nicolas Gomez Ollamba a révélé le 13 décembre à Brazzaville, que le troisième conclave des inspecteurs du travail permettra d’intégrer à la réflexion collective, les avantages que doit procurer une coopération fructueuse entre la République du Congo et l’organisation internationale du travail.

« La thématique de la promotion des partenariats efficaces au centre de vos travaux place assurément ce troisième conclave dans une perspective d’ouverture aux autres entités nationales, gouvernementales et autres, capable d’accompagner la direction générale du travail et ses services déconcentrés, les inspecteurs du travail, dans l’accomplissement sans faille de performances supérieures que le service public du travail est en droit d’attendre pour les années à venir », a souligné Paul Nicolas Gomez Ollamba à l’ouverture du troisième conclave des inspecteurs du travail.

Placé sous le thème « promouvoir les partenariats pour l’efficacité du service public du travail », le 3ème conclave des inspecteurs du travail a pour but objectif de penser l’avenir de la direction générale du travail et de ses services déconcentrés que sont les directions départementales du travail, du point de vue de l’ouverture aux autres entités publiques susceptibles de concourir à divers degrés à l’accomplissement du service public du travail.

Pour le directeur général du travail, Joseph Akondzo Nguiambo, ce 3e conclave est aussi une occasion de rendre compte des principales initiatives réalisées depuis les deux premiers conclaves, en lien avec les recommandations formulées lors des précédentes éditions, mais aussi déterminer les partenariats efficaces pour le service public du travail.

« Durant ces trois jours de travaux, nous allons examiner les avancées enregistrées depuis les deux éditions précédentes du conclave et identifier les actions d’amélioration idoines, élaborer et mettre en place une stratégie pertinente en matière d’inspection du travail, d’inspection de la sécurité et de la santé au travail et de partenariat utile à cet effet », a précisé Joseph Akondzo Nguiambo.

Quitter la version mobile