L’érosion de Sadelmi va être remblayée pour sauver un pylône

L’érosion de Sadelmi située dans le 7e arrondissement Mfilou, derrière l’école primaire Itsali, est en train d’être remblayée par la société Energie électrique du Congo (2EC) pour sécuriser, non seulement les pylônes électriques qui sont menacés, mais également, apporter un soulagement aux habitants de la zone qui vivent dans la crainte de voir leurs maisons englouties par le ravin. 

Depuis le 23 janvier, plus de dix ouvriers sont déployés sur le lieu du ravin de Sadelmi qui a déjà englouti plusieurs maisons et menaçait l’école primaire Itsali. Leur tâche, essayer de remblayer le trou géant de 15 mètres de largeur et profond de 13 mètres.

La décision de prendre en charge ce trou a été prise pour protéger les pylônes qui se trouvent dans le sillage de l’érosion. Ces pylônes alimentent l’aéroport en électricité et une partie du cente ville.

Pour solidifier le sol, les ouvriers utilisent des sacs de ciments mélangés à la terre. « Au lieu de faire les murs de soutien, nous avons préféré mélanger du ciment et de la terre dans un sac pour former un mur techniquement appelé duc pour éviter l’écoulement de la terre pendant la pluie », a fait savoir le chef de travaux, Christophe Nzomambou.

« Vu l’étendue de l’érosion et le financement que nous avons reçu de la société 2EC, nous ne pourrons pas tout remblayer. Nous demandons aux autorités compétentes de mettre la main à la patte afin de faire face à ce fléau », a ajouté Christophe Nzomambou.

Les habitants du quartier et ceux dont les parcelles ont été épargnées, on loué l’initiative. Cependant, ils se demandent si cela suffira pour stopper définitivement l’avancée de ce trou.

Dans nos articles précédents, il a avait été dit que si rien n’était entrepris, l’avancée de cette érosion engloutira l’école primaire et cela rendrait quasi impossible la scolarité des enfants de la zone.

Quitter la version mobile